Wetzel à Lohse :
«pas de scrupules»
à gazer les Juifs «inaptes»


Lien vers les fac-similés
fac-similés
Lettre du Dr Erhard Wetzel au Reichskommissar Lohse du 25 Octobre 1941.

Le Dr. Erhard Wetzel, directeur de la Section raciale du ministère pour les territoires occupés de l'Est, rédige un projet de lettre pour le Reichskommissar Hinrich Lohse, chef des territoires de l’Ostland (Etats baltes et Russie), à propos de «la solution de la question juive» le 25 octobre 1941. Il lui propose l’assassinat par gazage des Juifs «inaptes» au travail. Cette lettre est marquée «secret!»
 

 
Le ministre du Reich
Berlin, le 25 octobre 1941.
pour les territoires occupés de l'Est
 
Responsable: Dr Wetzel

 
 
 
 
 
  S e c r e t !     
 
 

Objet: Solution de la question juive.

  1. Au
    commissaire du Reich pour les territoires de l'Est
     
    Concerne:votre compte rendu du 4 octobre 1941 sur la solution du problème juif

            En référence à ma lettre du 18 octobre 1941, notez s'il vous plaît que l'Oberdienstleiter [Chef supérieur du service] Brack de la chancellerie du Führer, est disposé à prêter son assistance à la construction des locaux et des équipements de gazage nécessaires. Pour le moment, nous ne disposons pas d'une quantité suffisante d'équipements, il faut donc d'abord les fabriquer. Puisque, selon Brack, la fabrication de ces équipements dans le Reich occasionne des difficultés beaucoup plus importantes que s'ils étaient fabriqués sur place, il semble pour lui que la meilleure solution soit d'envoyer ses hommes dès maintenant à Riga, en particulier son chimiste, le Dr Kallmeyer, qui se chargera de tout le reste sur place. L'Oberdienstleiter Brack fait remarquer que le procédé en question n'est pas sans danger, de sorte qu'il faut prendre des précautions particulières. Dans ces circonstances, je vous demande de contacter l'Oberdienstleiter Brack à la chancellerie du Führer par l'intermédiaire de votre chef des SS et de la police et de lui demander qu'il vous envoie le chimiste Dr Kallmeyer ainsi que toute l'assistance nécessaire. Je me permets d'ajouter que le Sturmbannführer Eichmann, le responsable des questions juives à l'Office Central de Sécurité du Reich, est absolument d'accord avec cette procédure. Selon des informations qui nous ont été données par le Sturmbannführer Eichmann, des camps pour les juifs seront établis à Riga et à Minsk où les juifs de l'Altreich [l'Allemagne proprement dite] pourraient être également envoyés. Des juifs sont actuellement évacués de l'Altreich vers Litzmannstadt [Lodz] et vers

- 2 -
 
 

d'autres camps, à partir desquels ceux qui sont déclarés aptes au travail seront affectés à des unités de travail à l'Est.

            Les choses étant ce qu'elles sont, il ne saurait y avoir de scrupules concernant le fait que les Juifs qui sont inaptes au travail doivent être supprimés en utilisant la méthode de Brack. De cette façon, des incidents tels qu'ils se sont produits lors des fusillades de Juifs à Vilna d'après un rapport que j'ai sous les yeux, rapport selon lequel ces fusillades eurent lieu en public, de tels incidents, qui peuvent difficilement être tolérés, ne seront plus possibles. Les juifs aptes au travail, au contraire, seront transportés vers des unités de travail à l'Est. Il va sans dire que les hommes et les femmes aptes au travail doivent être tenus à l'écart les uns des autres.

           Je vous prie de me tenir informé de toute autre mesure que vous pourriez prendre.
 

Document Nuremberg NO-365, cité par Gerald Fleming, Hitler et la Solution finale, Julliard 1988, pp. 100-102; revu et corrigé d'après le texte original allemand.

Ce document est une pièce importante concernant le lien entre le programme dit d’euthanasie (action T.4) et l’ «Aktion Reinhard», dans le cadre de laquelle les Juifs polonais (principalement) devaient être assassinés dans les camps de Belzec, Sobibor et Treblinka. Brack était un des responsables du programme T.4, sous la responsabilité duquel avait été mis au point le gazage par monoxyde de carbone, utilisé dans les centres de mise à mort de l’opération T.4. Les procédures utilisées dans ces centres étaient en tous points semblables à, et annonçaient, celles qui seraient mises en place dans les camps d’exterminations de l’«Aktion Reinhard», puis à Auschwitz, des sélections aux extractions des dents en or des cadavres, en passant par le gazage par monoxyde de carbone (C’est l’acide cyanhydrique qui fut employés pour les gazages d’Auschwitz-Birkenau et de Maïdanek). Voir Eugen Kogon, Hermann Langbein, Adalbert Rückerl, Les chambres à gaz secret d’État, Seuil, Points Histoire, 1987.

Transcription de l’original

 
Der Reichsminister
Berlin, den 25. Okt. 1941.
für die besetzten Ostgebiete
 
Sachbearbeiter: AGR. Dr. Wetzel

 
 
 
 
 
  G e h e i m !     
 
 

Betr.: Lösung der Judenfrage.

  1. An den
    Reichskommisar für das Ostland
     
    Betr.:Ihren Bericht vom 4. 10. 1941 bezüglich Lösung der Judenfrage

        Unter Bezugnahme auf mein Schreiben vom 18. Okt. 1941 teile ich Ihnen mit, daß sich der Oberdienstleiter Brack von der Kanzlei des Führers bereit erklärt hat, bei der Herstellung der erforderlichen Unterkünfte sowie der Vergasungsapparate mitzuwirken. Zur Zeit sind die in Betracht kommenden Apparate in genügender Anzahl nicht vorhanden, sie müssen erst hergestellt werden. Da nach Auffassung Bracks die Herstellung der Apparate im Reich viel größere Schwierigkeiten bereitet als an Ort und Stelle, hält es Brack für am zweckmäßigsten, wenn er umgehend seine Leute, insbesondere seinen Chemiker Dr. Kallmeyer, nach Riga sendet, der dort alles Weitere veranlassen wird. Oberdienstleiter Brack weist darauf hin, daß das in Betracht kommende Verfahren nicht ungefährlich ist, so daß besondere Schutzmaßnahmen erforderlich seien. Unter diesen Umständen bitte ich Sie, sich über Ihren höheren SS- und Polizeiführer an Oberdienstleiter Brack in der Kanzlei des Führers zu wenden und um die Entsendung des Chemikers Dr. Kallmeyer sowie weitere Hilfskräfte zu bitten. Ich darf darauf hinweisen, daß Sturmbannführer Eichmann, der Sachbearbeiter für Judenfragen im Reichs- sichherheitshauptamt, mit diesem Verfahren einverstanden ist. Nach Mitteilungen von Sturmbannführer Eichmann sollen in Riga und in Minsk Lager für Juden geschaffen werden, in die evtl. auch Juden aus dem Altreichgebiet kommen. Es werden zur Zeit aus dem Altreich Juden evakuiert die nach Litzmannstadt, aber auch nach

- 2 -
 
 

anderen Lager kommen sollen, um dan später im Osten, soweit arbeitsfähig, in den Arbeitseinsatz zu kommen.

         Nach Sachlage bestehen keine Bedenken, wenn diejenigen Juden, die nicht arbeitsfähig sind, mit den Brackschen Hilfsmitteln beseitigt werden. Auf diese Weise dürften dann auch Vorgänge, wie sie sich bei den Erschießungen von Juden in Wilna nach einem mir vorliegenden Bericht ergaben, und die auch im Hinblick darauf, daß die Erschießungen öffentlich vorgenommen wurden, kaum gebilligt werden können, nicht mehr möglich sein. Die Arbeitsfähigen dagegen werden zum Arbeitseinsatz nach Osten abtrans- portiert. Daß bei den arbeitsfähigen Juden Männer und Frauen getrennt zu halten sind, dürfte selbstverständlich sein.

      Über Ihre weiteren Maßnahmen erbitte ich Bericht.
 

[ Documents  |  Génocide & 2e GM  |  Toutes les rubriques ]