Une note sur l’origine du nom
de l’Opération Reinhard:


Cette opération a été nommée en hommage à Reinhard Heydrich, chef de l'Office de Sécurité du Reich, et en charge, jusqu'à sa mort en 1942, de la Solution Finale, à savoir l'extermination des Juifs d'Europe. Le 31 juillet 1941, Heydrich s'était vu confier la tâche de la préparation et de l'accomplissement de la « Solution Finale de la Question Juive ». C'est dans ce cadre qu'il commença de mettre en place l'extermination des Juifs du Gouvernement Général. Il meurt à la suite de l'attentat du 27 mai 1942. C'est après sa mort que l'Opération Reinhard prit son nom.

Cette origine a été contestée notamment par Uwe Dietrich Adam. Celui-ci a proposé comme origine Fritz Reinhardt, secrétaire d'État aux finances, en invoquant l'orthographe « Reinhardt » parfois trouvée pour désigner l'Opération Reinhard (Uwe Dietrich Adam, « Les chambres à gaz », dans L'Allemagne nazie et le génocide juif, Gallimard-Le Seuil, 1985, p. 246 et p. 259, n. 70). Cependant la plupart des spécialistes sont aujourd'hui d'accord pour dire que c'est bien en hommage à Reinhard Heydrich que l'opération a été nommée ainsi, d’autant plus que l’orthographe Reinhardt fut également utilisée pour le prénom de Heydrich. Richard Breitman, réfutant justement Uwe Dietrich Adam, écrit :

« La logique derrière cette dénomination est claire -- il [Heydrich] avait conçu le plan original de concentration des Juifs dans les marches orientales du Gouvernement Général et c'est avec ses subordonnés qu'il avait mis au point le plan d'élimination des Juifs du continent. Brandt, après tout, a écrit dans son agenda qu'Himmler était d'accord avec le plan d'Heydrich. Himmler lui-même écrivait parfois incorrectement le prénom de Heydrich. Voir Richard Breitman et Shlomo Aronson, "Gaps in the Himmler Papers", dans Georges O. Kent, ed., Archives, Archivists and Historians: Essays in Modern German History and Archival Policy, Fairfax, Va., 1991. »

(Richard Breitman, The Architect of Genocide, Himmler and the Final Solution, Brandeis University Press, 1991, p. 299, n. 81)

Il convient encore de préciser que, dans son article, Uwe Dietrich Adam, ne contestait que l'origine du nom de l'Opération Reinhard, mais absolument pas la nature de cette opération, l'extermination des Juifs du Gouvernement Général. Des négationnistes ont prétendu s'appuyer sur Uwe Dietrich Adam pour soutenir que l'Opération Reinhard ne désignait qu'« une opération de confiscation de biens appartenant à des Polonais juifs ou non juifs ». Il s'agit d'une vulgaire falsification .

[ Opération Reinhard  |  un dictionnaire du génocide  |  Génocide & 2ème GM  |  Toutes les rubriques ]


Ou Suis-Je? Aidez PHDN... Accueil PHDN... Copyright © Gilles Karmasyn 1999-2002
Vos réactions
04/09/1999 — mis à jour le 28/04/2002