QER 29

Une réponse à la "Q&A" 29 par Nizkor


29. 

Pourquoi ont-ils utilisé ce gaz plutôt qu'un autre gaz plus adéquat pour une extermination de masse ?

Les négationnistes de l'IHR répondent :

« Si les nazis avaient eu l'intention d'utiliser le gaz pour exterminer des gens, d'autres gaz bien plus efficaces étaient disponibles. Le Zyklon B n'est pas efficace, sauf utilisé comme agent de fumigation. »

Nizkor répond :

Des mensonges. Le Zyklon B a été utilisé en partie justement parce qu'il était extrêmement efficace pour tuer les gens. Effectivement il y avait d'autres gaz qui étaient d'efficacité comparable. Cependant, le Zyklon B était unique car il présentait les deux avantages suivants :

Ainsi que noté dans la réponse à la question 28, le Zyklon B est extrêmement efficace pour le meurtre de masse. En fait, l'HCN, le gaz dégagé par le Zyklon B est utilisé aujourd'hui pour exécuter les condamnés à mort aux États-Unis.

Pour être exact, il faut préciser que les chambres à gaz d'exécution actuelles utilisent de l'HCN généré par réaction chimique, et non par simple évaporation, ainsi que cela se passe avec le Zyklon B. Mais il n'y avait aucun problème avec la méthode utilisée par les nazis; elle marchait même très bien.

Ainsi que les nazis s'en sont rapidement aperçus, le goulet d'étranglement du processus d'extermination était l'incinération des cadavres, non le gazage lui-même. Un millier de personnes pouvaient être tuées en quelques minutes, une heure ou deux à la rigueur si l'on inclut l'opération dans sa totalité de l'arrivée au camp à la ventilation des chambres à gaz.

Malgré tout, brûler les corps de ces milliers de gens prenait un certain temps, qui pouvait être assez long. D'énormes et coûteux fourneaux furent achetés et de nombreux Reichmarks dépensés à leur entretien, mais brûler les corps prenait quand même dix fois plus de temps que de les tuer. Les nazis réduisirent même la taille des chambres à gaz après qu'ils ont réalisé que le goulet d'étranglement demeurerait la capacité des fourneaux (cf. Gutman et al., Anatomy of the Auschwitz Death Camp, 1994, p. 224.). [Pourquoi réduire la taille des chambres à gaz ? Parce, pour une opération de gazage "efficace" il était nécessaire que la pièce soit remplie d'un maximum de personnes. Dans la mesure où le gaz devait atteindre une certaine concentration dans l'espace occupé, une petite pièce remplie permettait d'atteindre cette concentration plus rapidement que dans une plus grande pièce avec le même nombre de personnes mais plus de vide.]

Les arguments sur de prétendues difficultés dues au processus de gazage, ou à l'efficacité du gaz ne sont que diversions fallacieuses. On se reportera également à la section appropriée de l'Auschwitz FAQ.

Cependant, s'il y a en théorie de si nombreux gaz qui sont "bien plus efficaces", pourquoi l'IHR n'en nomme-t-il pas un seul ? Greg Raven, lorsque la même question lui fut posée sur les forums de discussion de Usenet en 1994-1995, après de nombreuses relances, ne sut que déclarer :

« Le monoxyde de carbone serait plus rapide que le Zyklon B, par exemple, ainsi que de nombreux gaz innervants. »

Ainsi qu'on l'a déjà expliqué, ce n'est pas la vitesse d'exécution qui présentait un goulet d'étranglement dans le processus d'assassinat. Aussi dire quel gaz serait "plus rapide", passe à coté de la question. Cela dit, le monoxyde de carbone n'est, en fait, pas "plus rapide" que l'HCN, qui est l'un des poisons les plus rapides qui soit. On se reportera à l'article sur le sujet pour plus de détails.

En fait, les nazis ont utilisé le monoxyde de carbone, dans les camps de l'opération Reinhard, ainsi qu'à Maïdanek, où des bouteilles de CO furent trouvées, ainsi que des appareils de circulation de gaz. Mais, ainsi que Höss l'a expliqué dans ses mémoires, il a trouvé les méthodes existantes inefficaces et décidé de les remplacer par le Zyklon B.

"Gaz innervants" est bien trop vague pour que l'on puisse répondre...

Le seul autre exemple de gaz cité que nous ayons trouvé, est une risible démonstration d'ignorance. Dans le prétendu "Rapport Lüftl", Walter Lüftl écrit :

« Quiconque est familier avec le danger qu'il y a à manipuler le gaz acide cyanhydrique (qui est explosif et extrêmement toxique) doit se demander pourquoi les bourreaux SS n'ont pas utilisé le gaz dioxyde de carbone -- qui est plus facile à manipuler et complètement inoffensif pour les bourreaux -- afin de tuer les prisonniers prétendument empoisonnés avec du Zyklon B.

N'importe quel livre de physiologie confirme que dans le cas d'anoxie (privation d'oxygène), des troubles de fonctionnement du cerveau apparaissent après cinq secondes, suivis par l'inconscience au bout de 15 secondes, et de la mort cérébrale après cinq minutes. C'est ainsi que les animaux sont endormis , sans douleur et à coup sûr. Cela marche aussi avec les gens. »

C'est de la stupidité pure et simple! Le dioxyde de carbone asphyxie les gens en les noyant dans un air dépourvu d'oxygène. L'inconscience prendrait beaucoup plus que 15 secondes. La mort ne serait pas sans douleur, elle serait à peu près aussi douloureuse que par étranglement ou par noyade. De plus le dioxyde de carbone ne peut être transporté compressé dans des bouteilles, dans la mesure où sa forme solide ne peut être sublimée assez rapidement pour tuer quiconque.

Combien de bouteilles de dioxyde de carbone faudrait-il pour remplacer complètement l'air avec oxygène dans une chambre à gaz ? Combien couteraient-elles à transporter et à remplir de nouveau ? Ne serait-il pas plus facile d'utiliser une petite quantité de poison dont la concentration n'a besoin d'atteindre que quelques centaines parties par million pour être mortelle, au lieu d'avoir besoin d'atteindre une concentration suffisante pour remplacer tout l'oxygène de l'air ?

En fait, un autre négationniste (!),Friedrich Berg, élimine le dioxyde de carbone dans un autre article publié par l'IHR, et disponible sur le site web de Greg Raven :

« Le dioxyde de carbone n'est pas réellement plus empoisonné que de l'eau ordinaire. La plupart des livres de toxicologie n'en font même pas mention. Lorsqu'il est cité, il est généralement classé comme "non-toxique, simple axphyxiant". »

Nous voici devant une autre contradiction interne des négationnistes.

Le "Rapport Lüftl" est disponible sur le site de Greg Raven ou en fichier texte sur Nizkor. Faire une recherche sur "physiology".

[N.d.T. Remarquons encore que les négationnistes soulèvent un tas d'objections techniques pour les gazages d'êtres humains, concernant le danger de la manipulation du Zyklon B. Pourtant dès qu'il s'agit d'épouillage, ces difficultés "disparaissent". Le même produit, le Zyklon B, n'est plus explosif, sa manipulation devient possible! C'est de la magie. Notons encore la malhonnêteté qui consiste à passer sous silence le fait que la concentration minimale à partir de laquelle l'HCN devient explosif est 200 fois supérieure à la concentration mortelle et 3 fois supérieure à la concentration utilisée pour l'épouillage. Voir question 32.]


Crédits[ qer28 | Index | qer30 ]Présentation

[ Négationnisme et réfutations  |  Toutes les rubriques ]


Ou Suis-Je? Aidez PHDN... Accueil PHDN... Copyright © Gilles Karmasyn 1997
Vos réactions
20/07/97