L’ONU contre les Droits de l’Homme


Le lundi 20 mai 2024, les membres du Conseil de sécurité de l'ONU ont observé une minute de silence en hommage au président iranien Ebrahim Raïssi, décédé dans un accident d’hélicoptère. Ebrahim Raïssi était un criminel de masse, responsable de la mort de dizaines de milliers de civils iraniens, fanatique religieux ultra-réactionnaire et rouage de l’oppression radicale des femmes en Iran, à la tête d’un régime qui a fait du négationnisme une politique publique officielle. Ce n’était qu’un épisode de plus du mépris marqué par l’ONU pour les Droits de l’Homme. L’Organisation des Nations Unies, projet révolutionnaire et émancipateur au sortir de la Seconde Guerre mondiale, promoteur des Droits de l’Homme s’est transformé aujourd’hui en Leviathan cynique protégeant et promouvant des régimes et des valeurs contraires à celles qui l’ont fondée. La présente page a pour objectif de signaler des ressources qui analysent cette réalité et en dressent l’historique. Parmi les aberrations qui se donnent à voir depuis des décennies au sein des institutions onusiennes figurent des manifestations d’antisémitisme (mais sont loin de s’y limiter), raison pour laquelle, cette page figure dans une telle section du site.


Jeanne Favret-Saada, Jeux d’ombres sur la scène de l’ONU. Droits humains et laïcité  26/05/2023

Ethonologue, philosophe, anthropologue, Jeann Favret-Saada a produit une œuvre puissante, innovante, rigoureuse dans plusieurs champs de la connaissance. Au XXIe siècle, elle s’est intéressée à l’emprise et aux tentatives d’emprise des religions sur les sociétés dans plusieurs ouvrages importants. Celui que nous mettons en ligne, épuisé, décrit comment, entre 1998 et 2001, l’ONU a, par pure pusillanimité, spectaculairement et définitivement abandonné les valeurs universelles des Droits de l’Homme et de la laïcité, seules garantes des droits et de l’égalité des personnes — notamment des femmes —, sous les coups de boutoirs de régimes autoritaires musulmans.

Durban et Après… (actes du Colloque du 7 décembre 2001, CLEF-MAPP)  26/05/2023

Du 2 au 9 septembre 2001, l’UNESCO (une émanation de l’ONU) organise à Durban, en Afrique du Sud, la troisième «Conférence mondiale contre le racisme, la discrimination raciale, la xénophobie et l'intolérance». Elle fut l’occasion d’un déchaînement de haine antisémite à caractère génocidaire, notamment au sein du «forum des ONG». La journée du 7 décembre 2001 a tenté de réfléchir à cet événement et à ses suites. Ces actes que présente sur son site l’historienne Malka Marcovitch en 2008 n’existaient que sous la forme de plusieurs fichiers compressés. Nous avons réassemblé un fichier pdf complet que nous avons mis en ligne.

L’ONU – Un laboratoire de haine. La route vers Durban 2 – 2009  26/05/2023

Rapport réalisé par Malka Marcovich pour la Ligue Internationale Contre le Racisme et l’Antisémitisme en 2007. Il présente, en mai 2007, l’état et la nature de la préparation de la conférence «Durban II» de 2009, qui faisait suite à la conférence de Durban de 2001. Comme le précédent, ce rapport, beaucoup cité, n’existe depuis longtemps que sous la forme de plusieurs fichiers compressés. Nous avons procédé comme dans le cas précédent. En février 2009, Malka Marcovich publiait un rapport sur l’Etat des négociations en cours dans la préparation de Durban 2, en ligne…


Bibliographie et liens :

Les bibliographies relatives à l’ONU, au droits de l’homme et même à l’ONU et aux droits de l’homme sont gigantesques. Nous ne faisons apparaître ici que les textes critiques, c’est-à-dire les ressources, beaucoup plus rares, qui ont dénoncé la trahison des valeurs universelles par l’instance même qui était censée les promouvoir.

[ Antisémitisme  |  Toutes les rubriques ]