46. Par un intervenant, dans le forum fr.rec.humour, sanctionné pour ces dérives et l'usurpation de qualité dont il avait fait usage, et ceci malgré le soutien et la pétition d'une sympathisante québécoise, Monique Latrémouille. 47. D'abord sur fr.soc.divers et soc.culture.french, puis sur fr.soc.politique. 48. Notamment Frédéric Busschaert (« Un autre probleme souleve par la diaspora juive est le fait qu'ils forment souvent dans les pays qu'ils habitent une sorte de cinquième colonne dont le but est de s'approprier le pouvoir de ces Etats », Frédéric Busschaert, <Frederic.Busschaert@ping.be>, « Re: Les Moonistes peuvent etre tres concrets (SIDA et preservatifs) », fr.soc.divers, 8 août 1995, Message-ID: <408hi1$cj2@ping1.ping.be>) et négationniste (« Et les juifs me diriez vous? Il n'y a plus de place pour eux dans ce monde »; « Pour ce qui concerne le problème du révisionnisme et des chambres à gaz, j'aurais tendance à répondre comme Le Pen: C'est un détail. Tout simplement parce que la mort de 300.000, 1 million ou 6 millions de juifs pendant la 2e guerre mondiale ne m'intéresse pas beaucoup »; « De plus, je ne comprends pas pourquoi le concept de la chambre à gaz, pour autant qu'elles aient existé, suscite tellement d'horreur. C'est quand même une méthode propre et rapide pour donner la mort, et je ne pense pas qu'elle entraîne de grandes souffrances. Franchement, si je devais choisir entre mourir en juif en quelques minutes asphyxié par le gaz, ou bien mourir en allemand de faim et de froid sur le front de l'Est et sous les bombardements russes, je choisirais sûrement la première solution. En poussant ce raisonnement au bout on pourrait aller jusqu'à dire que les juifs étaient les privilégiés de la guerre, puisqu'ils avaient la chance de mourir dans des conditions de souffrance minimales. », Frédéric Busschaert, <Frederic.Busschaert@ping.be>, « Re: Haute parano III Re: Les Moonistes peuvent etre tres concrets (SIDA et preservatifs) », fr.soc.divers, 10 août 1995, Message-ID: <40c038$8rc@ping1.ping.be>), antisioniste prônant « l'élimination de l'État d'Israël », mais aussi Léon Jourdain (se déclarant ouvertement « profondément antisémite »). 49. Notamment « Jean-François Beaulieu » (nom réel ou pseudonyme), avec de nombreux textes (« Il y a trois raisons principales à la croyance, largement répandue mais erronée, en la légende des millions de juifs tués par les Allemands pendant la seconde guerre mondiale »), mais également Orest Slepokura; et de façon plus feutrée Monique Latrémouille.On remarquera cependant que ces noms ne sont que ceux publiés dans les articles, et qu'ils peuvent tout à fait n'être que des pseudonymes. Cette incertitude sera toujours de mise à propos des auteurs d'articles (postés sur les forums) cités plus bas. D'autre part, les articles postés sur les forums de discussion étant souvent remplis de coquilles, celles-ci seront corrigées, par souci de lisibilité dans les citations, sans que cela soit précisé à chaque fois. 50. Notamment Ole Kreiberg, nationaliste, négationniste et antisémite danois. 51. L'article 24bis de la loi sur la liberté de la presse de 1881, dite « Loi Gayssot », interdit l'expression publique des discours négationnistes. Voir Michel Troper, « La loi Gayssot et la constitution  », Annales HSS, 54(6), novembre-décembre 1999. Sur le web, voir ici. 52. Anonymizer, en anglais. L'année 1999 a connu une campagne de propagande de haine sans précédent sur le forum de discussion fr.soc.politique, de la part d'un intervenant anonyme utilisant des anonymiseurs. Les messages postés, principalement de la haine anti-maghrébins, étaient parfois de véritables appels au meurtres . On a pu lire souvent des choses comme: « FOUTONS CETTE RACAILLE MAGHREBINE DEHORS!  » Ses contradicteurs ont eu la douloureuse surprise de voir leur identité usurpée dans des articles pédophiles postés, tant sur les forums de discussion que par courrier électronique, en leur nom, mais en réalité postés par l'anonyme. 53. "Frédéric HOR" <frederic.hor@libertysurf.fr>, « Re: La bévue de TF1:Sinclair,Field,Elkrief (réponse à sts99) », fr.soc.politique, 16 octobre 1999, Message-ID: <380898A9.82E04651@libertysurf.fr>. 54. "Frédéric HOR" <frederic.hor@libertysurf.fr>, « Re: Papon:pourquoi tant d'acharnement? », fr.soc.politique, 18 octobre 1999 Message-ID: <380AE4A6.35D55D4D@libertysurf.fr> . 55. "Frédéric HOR" <frederic.hor@libertysurf.fr>, « Re: Malcom X », fr.soc.politique, 30 octobre 1999 Message-ID: <381B03FF.4F777412@libertysurf.fr>. 56. "Frédéric HOR "<frederic.hor@libertysurf.fr>, « Re: la peine de mort ? faites pas chier ! », fr.soc.politique, 29 novembre 1999, Message-ID: <3842D7E5.CD4FBE7D@libertysurf.fr>.Il existe une articulation entre les discours anti-avortement et le négationnisme. Voir Valérie Igounet, Histoire du négationnisme en France, Seuil, 2000, p. 516-518. 57. Les enfants Finaly avaient été confiés à Mlle Brun par leurs parents en 1944, avant leur arrestion et leur déportation dont ils ne revinrent pas. Après la guerre, Melle Brun les a fait baptiser et les a soustraits à leur famille pendant sept ans, alors que celle-ci les avait réclamés dès 1945. L'affaire finit de façon rocambolesque, les enfants étant passés en Espagne, à pied, avec l'aide de religieux catholiques. Grâce, entre autres, à l'aide de la hiérarchie catholique française, ils furent rendus à leur famille. Voir Jacob Kaplan, L'Affaire Finaly, 1993. Voir aussi André Kaspi, « L'affaire des enfants Finaly  », L'Histoire, n° 76, mars 1985. 58. Schtroumpf grognon <grognon@schtroumpf.net>, « Re: Re :Oradour sur Glane », fr.soc.histoire, 21 août 1999, Message-ID: <37BF08A5.EC3@schtroumpf.net>. « Schtroumpf grognon » est évidemment un pseudonyme. 59. Voir note 51. 60. « Prédominance de l'amalgame, de la désignation péjorative et du sarcasme ». Simone Bonnafous et Pierre Fiala, « Présentation », Mots, n° 58 mars 1999, « Argumentations d'extrême droite », p. 8. On se reportera aussi aux numéros 9 (octobre 1984) et 12 (mars 1986). 61. "JML" <jean-marie.lallau@wanadoo.fr>, « Les médiats occupés par les Fils et Filles (spirituels) des septembriseurs de 1944 », fr.soc.politique, 23 octobre 1999, Message-ID: <01bf1d45$3448d300$5f9a8aa4@none.wanadoo.fr>. 62. Guillaume écrivait: « La Vieille Taupe adoptera désormais cette graphie [...]. Elle invite tous ses amis à adopter fermement cette orthographe à la fois pour des raisons de francophonie, et pour signifier discrètement notre solidarité avec Bernard Notin contre les censeurs ». Pierre Guillaume, « Médiat (sic) », La Vieille Taupe, n°1 printemps 1995, p. 136. Bernard Notin, enseignant d'économie à Lyon 3 et membre du conseil scientifique du Front National, avait commis en 1990 un article négationniste. Sur Pierre Guillaume et le groupuscule sectaire de l'ultra-gauche qui a basculé dans le négationnisme et l'antisémitisme, on se reportera à Nadine Fresco: « Parcours du ressentiment ». Lignes, n° 2, février 1988. On constate aujourd'hui que Pierre Guillaume, « établit depuis longtemps sa table de vente dans toutes les manifestations d'extrême droite, milieu dans lequel il finit par évoluer exclusivement ». Voir Jean-Yves Camus et René Monzat, Les droites nationales et radicales en France, Presses universitaires de Lyon, 1992, p. 84-85. 63. Au milieu des années 1980, l'attitude de certains politologues et historiens allemands, principalement Ernst Nolte, Andreas Hillgruber et Michael Stürmer, qui tenaient un discours relativiste sur le nazisme et le génocide, fut violemment critiquée par Jürgen Habermas. Des échanges acerbes, principalement dans la grande presse eurent lieu, qui furent baptisés de « querelle des historiens ». A ce propos on se reportera à Ian Kershaw, Qu'est-ce que le nazisme? Problèmes et perspectives d'interprétation, Folio histoire, nouvelle édition, 1997. On trouvera les principaux articles de ces échanges dans Devant l'histoire. Les documents de la controverse sur la singularité de l'extermination des Juifs par le régime nazi, Cerf, 1988. Nolte a depuis, basculé dans un négationnisme édulcoré (interview au JHR, correspondance avec la soeur de Faurisson et Faurisson lui-même, reprise de « l'argumentaire » négationniste, fourni par Faurisson, dans l'ouvrage commun avec François Furet, qui n'a rien relevé, dans Fascisme et Communisme, Plon, 1998, p. 87-95. 64. Eberhard Jaeckel « la misérable pratique de l'insinuation  », Devant l'Histoire, op.cit., p. 95. 65. Léon Jourdain (qui se disait « ouvertement antisémite »), avait dénoncé l'« omnipuissance du Lobby Juif international  ».: leon.jourdain@skynet.be (leonjourdain) « POURQUOI LES JUIFS ONT-ILS SI PEUR D'UNE CRITIQUE HISTOIRQUE »(sic), fr.soc.divers ,15 juillet 1996, Message-ID: <31ea575a.0@news-feed.tfi.be>. 66. Robert.Etienne@wanadoo.fr (Robert ETIENNE), « Re: POURQUOI LES JUIFS ONT-ILS SI PEUR D'UNE CRITIQUE HISTOIRQUE »(sic), fr.soc.divers, 1er août 1996, Message-ID: <4tq05p$lk4@cyan.wanadoo.fr>. 67. Robert.Etienne@wanadoo.fr (R. Etienne), « Re: NEGA-TIONNISTES », fr.soc.politique, 8 juillet 1997, Message-ID: <33e3bfeb.11964316@news.wanadoo.fr>. Peu après, dans un autre article, la même personne écrirait un peu plus tard qu'elle avait « lu Rassinier il y a plus de 20 ans » : Robert.Etienne@wanadoo.fr (R. Etienne), « Re: Les nouvelles passerelles de l'extrême droite (1/2) », fr.soc.politique, 31 juillet 1997, Message-ID: <33f95899.7788126@news.wanadoo.fr>. 68. Robert.Etienne@wanadoo.fr (R. Etienne), « Re: FSP s'abaisse encore un peu plus », fr.soc.politique, 8 juillet 1997, Message-ID: <3ceb15f.8238968@news.wanadoo.fr>. 69. ibid. 70. Voir Deborah Lipstadt, Denying The Holocaust, op. cit., p. 57. Cette question a également été traité sur le site phdn. 71. Sur Rassinier, on renverra une fois de plus aux textes, déjà cités, de Pierre Vidal-Naquet, notamment « Qui sont les assassins de la mémoire  », dans Les assassins de la mémoire, op.cit.. Sont devenues indispensables les biographies de Florent Brayard et Nadine Fresco: Florent Brayard, Comment l'idée vint à M. Rassinier, Naissance du révisionnisme, Fayard, 1996. Nadine Fresco, Fabrication d'un antisémite, Seuil, 1999. Pour quelques exemples des impostures de Rassinier, on se reportera la section Rassinier du présent site web. La notice biographique de Rassinier, rédigée par Nadine Fresco dans le Dictionnaire biographique du mouvement ouvrier français, publié sous la direction de Jean Maitron, Les Éditions Ouvrières, 1991. p. 394-395, est disponible sur le web. 72. Richard Harwood est un pseudonyme de Richard Verral, rédacteur en chef de Spearhead, organe du très britannique, très raciste, très antisémite et tout à fait néo-fasciste National Front. Il est l'auteur du classique négationniste Did six millions really die?, Historical Review Press, 1974. Affilié à plusieurs groupuscules de défense de la « pureté raciale  », il a déclaré publiquement que le génocide faisait partie de l'ensemble de la propagande juive, que l'on vivait sous domination juive, etc. De surcroit il a menti sur ses affilations universitaires. Voir Deborah Lipstadt, Denying the Holocaust, op. cit., p. 104-107 et 110. Notons que, bien que les affirmations d'Harwood aient été réfutées formellement en 1979 (New Statesman, Nov, 2 1979, p. 670), ses écrits n'en continuent pas moins à être cités et reproduits par les négationnistes. Sur Harwood, voir aussi Robert Frank, « Les négationnistes britanniques », dans Relations Internationales, n°65, printemps 1991, p. 39-47. On renverra également à Roger Eatwell « The Holocaust Denial : a Study in Propaganda Technique », Neo-Fascism in Europe, Luciano Cheles, Ronnie ferguson, Michalina (éditeurs), Longman, 1991. 73. Robert.Etienne@wanadoo.fr (R. Etienne), « Re: Le vrai visage fasciste du FN (Re: violences policieres a Nice le 25/05/97) », fr.soc.politique, 10 juillet 1997, Message-ID: <33c9e46e.13318983@news.wanadoo.fr>. 74. C'est « Robert Etienne » lui-même qui donnait en septembre 1997, suite aux demandes répétées d'un des auteurs, la source de son « information ». Sur Rohling et les falsifications qu'il a commises sur le Talmud, voir Léon Poliakov, Histoire de l'antisémitisme, tome 2., l'âge de la science, Seuil, Points Histoire, 1981, p. 272-273. Edouard Drumont avait préfacé la première édition en français, en 1889, du pamphlet de Rohling. Voir Encyclopaedia Judaïca, Keter publishing house, Jerusalem, 1982, art. « Rohling ». 75. Un publiciste inconnu, Theodore Newman Kaufman a publié à compte d'auteur, en 1941, un opuscule où il préconisait la stérilisation des Allemands. L'affaire Kaufman, son exploitation par Goebbels puis les néo-nazis et les négationnistes est traitée de façon complète par Wolfgang Benz, « Judenvernichtung aus Notwehr? Die Legenden um Theodore N. Kaufman », Vierteljahrshefte für Zeitgeschichte, vol. 29, oktober 1981, p. 615-630. On en trouvera une version augmentée et mise à jour dans Wolfgang Benz, Rechtsextremismus in der Bundesrepublik, Ficher Taschenbuch Verlag, 1992. On trouvera également sur le présent site un traitement de l'affaire Kaufman, au travers de sa reprise par « Robert Etienne ». Pierre Vidal-Naquet, bien que ne connaissant apparemment pas l'article de Benz, relevait, en 1982, l'utilisation de Theodore Kaufman par les négationnistes. Voir Pierre Vidal-Naquet, « Thèses sur le révisionnisme », dans les Actes du Colloque de l'École des Hautes Études en sciences sociales (1982), L'Allemagne nazie et le génocide juif, Le Seuil/Gallimard/EHESS, 1985, p. 503 et n. 50, p. 513. Ce texte a été repris dans une version complétée dans Pierre Vidal-Naquet, Les assassins de la mémoire, op. cit. C'est cette dernière version qu'on citera désormais. Elle est également disponible sur le web.

Le Négationnisme sur Internet

Genèse, stratégies, antidotes

Par Gilles Karmasyn,
en collaboration avec Gérard Panczer et Michel Fingerhut

Revue d'histoire de la Shoah, no 170, sept-déc. 2000

© Revue d'histoire de la Shoah - Gilles Karmasyn 2000 - Reproduction interdite sauf pour usage personnel - No reproduction except for personal use only
 
       

5. Les forums francophones

Racisme, antisémitisme et négationnisme sur les forums de discussion francophones

Les textes négationnistes francophones sont apparus à partir de l'été 1995, précédés par une série de blagues antisémites et racistes émises à partir de la Belgique dans un forum francophone consacré à l'humour46. De là, le phénomène se déplace vers deux autres forums francophones généralistes47, avec l'apparition de plusieurs autres négationnistes belges48 et canadiens49, avec quelques incursions de négationnistes non-francophones européens50 ou autres.

Quant aux participants français ou émettant à partir de la France, ils s'expriment de façon plus discrète, au vu des lois en vigueur51, ou alors utilisent des « serveurs d'anonymisation »52 situés à l'étranger (États-Unis, Pays-Bas, Finlande ou ailleurs) pour émettre impunément. On doit noter tout de même que ce type de discours devient de plus en plus explicite, avec une indifférence croissante de la majorité des lecteurs pour les contenus de ce genre. Quant aux fournisseurs (français) d'accès Internet de ces individus, ils ne répondent pas aux plaintes, en général, mettant en doute l'efficacité réelle de tous les projets idéalistes d'« autorégulation » proposés par quelques associations de militants pour la « liberté de l'expression » (et du commerce) sur l'Internet.

Il faut noter que l'indifférence, ou l'accoutumance croissante aux discours racistes et négationnistes dans les forums francophones suit la même évolution que pour les discours racistes. En 1995, certains propos n'auraient pu être impunément tenus. En 1999, quelqu'un pouvait multiplier, sans conséquence, des interventions sur le forum fr.soc.politique, du genre:

« Mais ils NE sont PAS comme les autres !!! À part ceux qui ne "pensent" pas en juifs et pour lesquels j'ai le même respect que mes concitoyens, les autres se mettent tout de suite en bande comme les francs-maçons qui, quand l'un d'eux est attaqué crie "À moi, la veuve !" et tous les autres rappliquent53... »

Le même intervenant a écrit, tout aussi impunément:

« Il s'agit là de leur principal fonds de commerce. Après avoir fait de l'argent sur les banques européennes et américaines avant 39, ils ont fait de l'argent sur leurs morts après 4554. »

Et encore, à propos des noirs américains:

« Et bien s'ils sont "si" malheureux que cela, qu'ils retournent en Afrique ! En plus, ils choperont le sida55. »

Ou encore:

« La mère Veil est une immonde pouffiasse qui, je le répète, est à l'origine d'une loi qui a tué plus de Français qu'Hitler. Son passé de déportée, non seulement ne lui sert pas d'excuse, mais au contraire la fait mettre au ban des humains car elle, au moins, devrait savoir ce qu'est l'assassinat d'innocents. Elle nous a montré que cela ne lui avait pas servi de leçon...et qu'elle pouvait même en donner sur ce thème ! Quant à ton allusion sur sa "douloureuse" captivité, je n'étais heureusement pas là pour pouvoir témoigner, mais quand on voit cette grosse truie, elle n'a pas dû beaucoup souffrir de malnutrition car les vrais prisonniers n'avaient pas besoin d'aller suivre des régimes amaigrissants dans les centres de thalassothérapie pour s'empiffrer homards, langoustes, fruits de mer, tournedos et filets... ce qu'elle faisait régulièrement quand elle était présidente du conseil européen56 ! »

Il faut remarquer deux choses: le forum fr.soc.politique s'est transformé en cloaque qui sert d'exutoire à tous les extrémistes qui peuvent y tenir leurs discours de haine, principalement anti-arabes et anti-immigrés, sans être inquiétés: c'est, de fait, et non de droit, une zone de non-droit; mais ce forum n'est absolument pas représentatif de la plus grande partie des forums de discussion francophones, qui fonctionnent sur des bases saines, hormis fr.soc.histoire, régulièrement envahi par les négationnistes, les partisans du régime de Vichy, ou encore des thuriféraires du régime nazi. Propos antisémites, violemment anti-israéliens, discours de zélateurs du Front National, théories racistes dignes du pire eugénisme des années trente se déploient régulièrement sur fr.soc.politique et, dans une moindre mesure, fr.soc.histoire, sans toutefois « polluer » les autres forums francophones.

On a pu lire sur le forum fr.soc.histoire la présentation suivante, quasi-« révisionniste », de l'Affaire Finaly57:

« Putain ! Quel culot ! "séquestrés" ! Vous êtes vraiment un beau représentant de la secte du mensonge dans toute son horreur ! Le révisionnisme illustré ! La pauvre femme avait recueilli des orphelins dont les parents avaient été victimes de la guerre et des étrangers israéliens à idéologie racialiste sont venus lui enlever avec la complicité de la justice ! Pour les emmener à l'étranger. Ça rappelle un peu les moeurs de certains Allemands ou certains Algériens plus récemment. Y a vraiment pas plus menteur que les idéologues racialistes de l'odieuse secte qui finit toujours par cracher sur ceux qui secourent ses membres58. »

Ce genre de réécriture de l'histoire est plus difficile à mettre en oeuvre pour le génocide juif, car pénalisée, et n'est alors tentée que par de rares, mais acharnés, individus. La très grande majorité de ceux qui interviennent le font en s'attaquant de façon incantatoire à la loi Gayssot59, sous prétexte de défense de la liberté d'expression. Les mêmes tiennent, par ailleurs des discours directement inspirés par le Front National. Certains utilisent dans leurs articles dénonçant la loi Gayssot les tics langagiers de l'extrême droite60, voire des conventions directement dictées par les négationnistes. Ainsi tel intervenant qui prend régulièrement la défense des négationnistes poursuivis par la justice française, commence souvent ses articles par l' « avertissement » suivant:

« Avertissement : ce message est diffusé sous le régime de la loi du 13 juillet 1990, dite loi Gayssot, qui a supprimé la liberté de recherche historique, réintroduit le délit d'opinion, et considérablement restreint la liberté d'expression en France61. »

Cet intervenant utilise des orthographes volontairement faussées, telles « mémouare », et, plus marquée, « médiat ». L'ajout du « t » à « média » est une convention préconisée par le négationniste Pierre Guillaume62. D'autres personnes, dont Roger Garaudy, utilisent plus ou moins régulièrement la même orthographe. Cette frange frileuse reste malgré tout sur le bord de la fosse négationniste et n'y pénètre jamais. D'autres encore, un peu moins nombreux, font du négationnisme par la bande, avec autant de constance que de mauvaise foi. Ce sont de faux candides qui pratiquent ce que l'historien allemand Eberhard Jäckel appelait « la misérable pratique de l'insinuation ». Bien qu'Eberhard Jäckel ait utilisé cette expression à l'occasion de l'Historikerstreit63, son analyse vaut ici pleinement:

« Il est des discussions qui tirent tout leur charme de ce qu'on se garde de dévoiler trop clairement le fond de sa pensée. Au lieu de procéder par un enchaînement de questions et de réponses, on présente ses affirmations sous la forme d'un catalogue de questions, indiquant ainsi quels sont les points qui ne peuvent ou doivent être étayés. Ceux qui sont pris à ce jeu répliquent, sur un ton où se mêlent candeur et irritation, qu'il est tout de même permis de poser des questions... Or, la question était en fait une affirmation larvée. Ceux qui se présentent ainsi comme des interrogateurs se sont simplement dérobés à la tâche d'étayer leurs propos, laissant le soin de convaincre à quelques formulations au conditionnel64. »

Le 1er août 1996, on pouvait lire sur fr.soc.divers, suite à un article antisémite65 à relents négationnistes, ce qui suit:

« En revanche je ne te suis pas sur ce qui précède: entre 6 et 8 millions, le problème ne change pas; entre des millions et 250.000, je trouve quand même que la question change, non dans son fondement, mais en tous cas dans sa dimension, car alors cela signifierait qu'il n'y a pas eu extermination. Dès lors c'est la signification qui s'en trouve changée.
Voila à mon avis le vrai débat, sur lequel je me permet - c'est mon droit - de souhaiter un débat sérieux et calme entre historiens.
Qu'il soit clair que telle n'est pas ma formation, ni ma compétence, et donc que je n'émets aucune opinion sur le sujet, que je m'exclus de ce travail, même si - en tant que citoyen - mon intelligence est avide de connaître66. »

Un an plus tard la même personne, comme on lui demandait si elle n'avait rien lu, répondit:

« Tout Rassinier, tout Faurisson, tout Richard Harwood... tu en veux d'autres? Actuellement, je recherche le dernier Garaudy, mais ma librairie préférée n'arrive pas à l'obtenir67 »

Dans un article posté le même jour, elle devait se déclarer « pro-révisionniste convaincu68 ». Et dans le même article elle écrivait:

« Mais pourquoi l'Allemagne paie des sommes annuelles calculées sur 6 millions de mort à l'état d'Israël? Pourquoi le Mouvement Sioniste International revendique-t-il dès après guerre le chiffre de 6 millions de juifs exterminés dans des chambres à gaz69? »

La première affirmation reprenait un mensonge sur le mode de calcul des indemnités versées par l'Allemagne à Israël70, mensonge proféré pour la première fois par Rassinier71 il y a plus de trente ans, repris par Harwood72, et qui fait depuis partie de l'« arsenal » négationniste. Quand à la deuxième affirmation, il s'agissait également d'un mensonge classique négationniste, personne n'ayant affirmé que 6 millions de Juifs ont été exterminés dans des chambres à gaz. Par la suite l'auteur de ces articles allaient multiplier défense et illustrations du négationnisme n'hésitant pas, à l'occasion, à puiser dans des ouvrages antisémites. Il affirmait ainsi le 10 juillet 1997:

« Car vous ne pouvez ignorer que le Talmud dit: "Que celui qui verse du sang chrétien offre un sacrifice à Dieu" et que ce fut le premier tribunal talmuldique de ST.Petersbourg en 1917, à la révolution russe, qui envoya à la mort des milliers de chrétiens russes73 »

La source de cette monstruosité était rien moins que la préface à la troisième édition en français, en 1924, d'un classique de l'antisémitisme du XIXe siècle, Le juif talmudiste de l'Abbé Auguste Rohling74, ouvrage principalement consacré aux meurtres rituels, l'ignominie antisémite source de tant de mensonges et de persécutions.

La litanie des mensonges et des falsifications se poursuit jusqu'à aujourd'hui. L'un des derniers épisodes fut la reprise, par le même auteur, de la propagande antisémite de Goebbels sur Theodore Kaufman75, propagande régulièrement exploitée depuis la guerre par les néo-nazis et les négationnistes.

Il est d'autres personnes qui reprennent les falsifications négationnistes, presque toujours sous forme de questions ou d'insinuations, le plus souvent dans le cadre d'un discours antisémite. Il faudrait encore de nombreuses pages pour en venir à bout. Qu'il suffise de mentionner que, régulièrement, de nouveaux intervenants proposent des formes plus ou moins édulcorées de propagande négationniste. Le plus souvent ils ne font que recopier, généralement sans le dire, le matériel qu'ils trouvent sur les sites web négationnistes. Depuis 1995, c'est en effet sur le Web que se trouve le matériel de propagande raciste, antisémite et négationniste. La plupart des intervenants sur les forums de discussion sont des « amateurs », des « sympathisants », dont les interventions ne rencontrent qu'un faible écho. Car finalement, le lectorat des forums de discussion, surtout celui des forums où se déploient les propagandes de haine, comme fr.soc.politique est assez réduit. L'impact des articles négationnistes ou proto-négationnistes que les « sympathisants » postent sur les forums ne doit pas être surévalué, même s'il est de toute façon inadmissibles que de tels propos puissent être tenus publiquement. Les vrais activistes sont sur le Web.

       


Notes.    

46. Par un intervenant, dans le forum fr.rec.humour, sanctionné pour ces dérives et l'usurpation de qualité dont il avait fait usage, et ceci malgré le soutien et la pétition d'une sympathisante québécoise, Monique Latrémouille.  

47. D'abord sur fr.soc.divers et soc.culture.french, puis sur fr.soc.politique.  

48. Notamment Frédéric Busschaert (« Un autre probleme souleve par la diaspora juive est le fait qu'ils forment souvent dans les pays qu'ils habitent une sorte de cinquième colonne dont le but est de s'approprier le pouvoir de ces Etats », Frédéric Busschaert, <Frederic.Busschaert@ping.be>, « Re: Les Moonistes peuvent etre tres concrets (SIDA et preservatifs) », fr.soc.divers, 8 août 1995, Message-ID: <408hi1$cj2@ping1.ping.be>) et négationniste (« Et les juifs me diriez vous? Il n'y a plus de place pour eux dans ce monde »; « Pour ce qui concerne le problème du révisionnisme et des chambres à gaz, j'aurais tendance à répondre comme Le Pen: C'est un détail. Tout simplement parce que la mort de 300.000, 1 million ou 6 millions de juifs pendant la 2e guerre mondiale ne m'intéresse pas beaucoup »; « De plus, je ne comprends pas pourquoi le concept de la chambre à gaz, pour autant qu'elles aient existé, suscite tellement d'horreur. C'est quand même une méthode propre et rapide pour donner la mort, et je ne pense pas qu'elle entraîne de grandes souffrances. Franchement, si je devais choisir entre mourir en juif en quelques minutes asphyxié par le gaz, ou bien mourir en allemand de faim et de froid sur le front de l'Est et sous les bombardements russes, je choisirais sûrement la première solution. En poussant ce raisonnement au bout on pourrait aller jusqu'à dire que les juifs étaient les privilégiés de la guerre, puisqu'ils avaient la chance de mourir dans des conditions de souffrance minimales. », Frédéric Busschaert, <Frederic.Busschaert@ping.be>, « Re: Haute parano III Re: Les Moonistes peuvent etre tres concrets (SIDA et preservatifs) », fr.soc.divers, 10 août 1995, Message-ID: <40c038$8rc@ping1.ping.be>), antisioniste prônant « l'élimination de l'État d'Israël », mais aussi Léon Jourdain (se déclarant ouvertement « profondément antisémite »).  

49. Notamment « Jean-François Beaulieu » (nom réel ou pseudonyme), avec de nombreux textes (« Il y a trois raisons principales à la croyance, largement répandue mais erronée, en la légende des millions de juifs tués par les Allemands pendant la seconde guerre mondiale »), mais également Orest Slepokura; et de façon plus feutrée Monique Latrémouille.On remarquera cependant que ces noms ne sont que ceux publiés dans les articles, et qu'ils peuvent tout à fait n'être que des pseudonymes. Cette incertitude sera toujours de mise à propos des auteurs d'articles (postés sur les forums) cités plus bas. D'autre part, les articles postés sur les forums de discussion étant souvent remplis de coquilles, celles-ci seront corrigées, par souci de lisibilité dans les citations, sans que cela soit précisé à chaque fois.  

50. Notamment Ole Kreiberg, nationaliste, négationniste et antisémite danois.  

51. L'article 24bis de la loi sur la liberté de la presse de 1881, dite « Loi Gayssot », interdit l'expression publique des discours négationnistes. Voir Michel Troper, « La loi Gayssot et la constitution  », Annales HSS, 54(6), novembre-décembre 1999. Voir également sur le web: http://www.phdn.org/negation/gayssot.html  

52. Anonymizer, en anglais. L'année 1999 a connu une campagne de propagande de haine sans précédent sur le forum de discussion fr.soc.politique, de la part d'un intervenant anonyme utilisant des anonymiseurs. Les messages postés, principalement de la haine anti-maghrébins, étaient parfois de véritables appels au meurtres . On a pu lire souvent des choses comme: « FOUTONS CETTE RACAILLE MAGHREBINE DEHORS!  » Ses contradicteurs ont eu la douloureuse surprise de voir leur identité usurpée dans des articles pédophiles postés, tant sur les forums de discussion que par courrier électronique, en leur nom, mais en réalité postés par l'anonyme.  

53. "Frédéric HOR" <frederic.hor@libertysurf.fr>, « Re: La bévue de TF1:Sinclair,Field,Elkrief (réponse à sts99) », fr.soc.politique, 16 octobre 1999, Message-ID: <380898A9.82E04651@libertysurf.fr>.  

54. "Frédéric HOR" <frederic.hor@libertysurf.fr>, « Re: Papon:pourquoi tant d'acharnement? », fr.soc.politique, 18 octobre 1999 Message-ID: <380AE4A6.35D55D4D@libertysurf.fr> .  

55. "Frédéric HOR" <frederic.hor@libertysurf.fr>, « Re: Malcom X », fr.soc.politique, 30 octobre 1999 Message-ID: <381B03FF.4F777412@libertysurf.fr>.  

56. "Frédéric HOR" <frederic.hor@libertysurf.fr>, « Re: la peine de mort ? faites pas chier ! », fr.soc.politique, 29 novembre 1999, Message-ID: <3842D7E5.CD4FBE7D@libertysurf.fr>.Il existe une articulation entre les discours anti-avortement et le négationnisme. Voir Valérie Igounet, Histoire du négationnisme en France, Seuil, 2000, p. 516-518.  

57. Les enfants Finaly avaient été confiés à Mlle Brun par leurs parents en 1944, avant leur arrestion et leur déportation dont ils ne revinrent pas. Après la guerre, Melle Brun les a fait baptiser et les a soustraits à leur famille pendant sept ans, alors que celle-ci les avait réclamés dès 1945. L'affaire finit de façon rocambolesque, les enfants étant passés en Espagne, à pied, avec l'aide de religieux catholiques. Grâce, entre autres, à l'aide de la hiérarchie catholique française, ils furent rendus à leur famille. Voir Jacob Kaplan, L'Affaire Finaly, 1993. Voir aussi André Kaspi, « L'affaire des enfants Finaly  », L'Histoire, n° 76, mars 1985.  

58. Schtroumpf grognon <grognon@schtroumpf.net>, « Re: Re :Oradour sur Glane », fr.soc.histoire, 21 août 1999, Message-ID: <37BF08A5.EC3@schtroumpf.net>. « Schtroumpf grognon » est évidemment un pseudonyme.  

59. Voir note 51.  

60. « Prédominance de l'amalgame, de la désignation péjorative et du sarcasme ». Simone Bonnafous et Pierre Fiala, « Présentation », Mots, n° 58 mars 1999, « Argumentations d'extrême droite », p. 8. On se reportera aussi aux numéros 9 (octobre 1984) et 12 (mars 1986).  

61. "JML" <jean-marie.lallau@wanadoo.fr>, « Les médiats occupés par les Fils et Filles (spirituels) des septembriseurs de 1944 », fr.soc.politique, 23 octobre 1999, Message-ID: <01bf1d45$3448d300$5f9a8aa4@none.wanadoo.fr>.  

62. Guillaume écrivait: « La Vieille Taupe adoptera désormais cette graphie [...]. Elle invite tous ses amis à adopter fermement cette orthographe à la fois pour des raisons de francophonie, et pour signifier discrètement notre solidarité avec Bernard Notin contre les censeurs ». Pierre Guillaume, « Médiat (sic) », La Vieille Taupe, n°1 printemps 1995, p. 136. Bernard Notin, enseignant d'économie à Lyon 3 et membre du conseil scientifique du Front National, avait commis en 1990 un article négationniste. Sur Pierre Guillaume et le groupuscule sectaire de l'ultra-gauche qui a basculé dans le négationnisme et l'antisémitisme, on se reportera à Nadine Fresco: « Parcours du ressentiment ». Lignes, n° 2, février 1988 (sur le web: http://www.anti-rev.org/textes/fresco88a/). On constate aujourd'hui que Pierre Guillaume, « établit depuis longtemps sa table de vente dans toutes les manifestations d'extrême droite, milieu dans lequel il finit par évoluer exclusivement ». Voir Jean-Yves Camus et René Monzat, Les droites nationales et radicales en France, Presses universitaires de Lyon, 1992, p. 84-85.  

63. Au milieu des années 1980, l'attitude de certains politologues et historiens allemands, principalement Ernst Nolte, Andreas Hillgruber et Michael Stürmer, qui tenaient un discours relativiste sur le nazisme et le génocide, fut violemment critiquée par Jürgen Habermas. Des échanges acerbes, principalement dans la grande presse eurent lieu, qui furent baptisés de « querelle des historiens ». A ce propos on se reportera à Ian Kershaw, Qu'est-ce que le nazisme? Problèmes et perspectives d'interprétation, Folio histoire, nouvelle édition, 1997. On trouvera les principaux articles de ces échanges dans Devant l'histoire. Les documents de la controverse sur la singularité de l'extermination des Juifs par le régime nazi, Cerf, 1988. Nolte a depuis, basculé dans un négationnisme édulcoré (interview au JHR, correspondance avec la soeur de Faurisson et Faurisson lui-même, reprise de « l'argumentaire » négationniste, fourni par Faurisson, dans l'ouvrage commun avec François Furet, qui n'a rien relevé, dans Fascisme et Communisme, Plon, 1998, p. 87-95.  

64. Eberhard Jaeckel « la misérable pratique de l'insinuation  », Devant l'Histoire, op.cit., p. 95.  

65. Léon Jourdain (qui se disait « ouvertement antisémite »), avait dénoncé l'« omnipuissance du Lobby Juif international  ».: leon.jourdain@skynet.be (leonjourdain) « POURQUOI LES JUIFS ONT-ILS SI PEUR D'UNE CRITIQUE HISTOIRQUE »(sic), fr.soc.divers ,15 juillet 1996, Message-ID: <31ea575a.0@news-feed.tfi.be>.  

66. Robert.Etienne@wanadoo.fr (Robert ETIENNE), « Re: POURQUOI LES JUIFS ONT-ILS SI PEUR D'UNE CRITIQUE HISTOIRQUE »(sic), fr.soc.divers, 1er août 1996, Message-ID: <4tq05p$lk4@cyan.wanadoo.fr>.  

67. Robert.Etienne@wanadoo.fr (R. Etienne), « Re: NEGA-TIONNISTES », fr.soc.politique, 8 juillet 1997, Message-ID: <33e3bfeb.11964316@news.wanadoo.fr>. Peu après, dans un autre article, la même personne écrirait un peu plus tard qu'elle avait « lu Rassinier il y a plus de 20 ans » : Robert.Etienne@wanadoo.fr (R. Etienne), « Re: Les nouvelles passerelles de l'extrême droite (1/2) », fr.soc.politique, 31 juillet 1997, Message-ID: <33f95899.7788126@news.wanadoo.fr>.  

68. Robert.Etienne@wanadoo.fr (R. Etienne), « Re: FSP s'abaisse encore un peu plus », fr.soc.politique, 8 juillet 1997, Message-ID: <3ceb15f.8238968@news.wanadoo.fr>.  

69. ibid.  

70. Voir Deborah Lipstadt, Denying The Holocaust, op. cit., p. 57. Voir également, sur le web: http://www.phdn.org/negation/rassinier/reparations.html  

71. Sur Rassinier, on renverra une fois de plus aux textes, déjà cités, de Pierre Vidal-Naquet, notamment « Qui sont les assassins de la mémoire  », dans Les assassins de la mémoire, op.cit., texte qu'on trouvera également sur le Web: http://www.anti-rev.org/textes/VidalNaquet95a/. Sont devenues indispensables les biographies de Florent Brayard et Nadine Fresco: Florent Brayard, Comment l'idée vint à M. Rassinier, Naissance du révisionnisme, Fayard, 1996. Nadine Fresco, Fabrication d'un antisémite, Seuil, 1999. Pour quelques exemples des impostures de Rassinier, on se reportera, sur le web, à http://www.phdn.org/negation/rassinier/. La notice biographique de Rassinier, rédigée par Nadine Fresco dans le Dictionnaire biographique du mouvement ouvrier français, publié sous la direction de Jean Maitron, Les Éditions Ouvrières, 1991. p. 394-395, est disponible sur le web: http://www.anti-rev.org/textes/Fresco91a/  

72. Richard Harwood est un pseudonyme de Richard Verral, rédacteur en chef de Spearhead, organe du très britannique, très raciste, très antisémite et tout à fait néo-fasciste National Front. Il est l'auteur du classique négationniste Did six millions really die?, Historical Review Press, 1974. Affilié à plusieurs groupuscules de défense de la « pureté raciale  », il a déclaré publiquement que le génocide faisait partie de l'ensemble de la propagande juive, que l'on vivait sous domination juive, etc. De surcroit il a menti sur ses affilations universitaires. Voir Deborah Lipstadt, op. cit., p. 104-107 et 110. Notons que, bien que les affirmations d'Harwood aient été réfutées formellement en 1979 (New Statesman, Nov, 2 1979, p. 670), ses écrits n'en continuent pas moins à être cités et reproduits par les négationnistes. Sur Harwood, voir aussi Robert Frank, « Les négationnistes britanniques », dans Relations Internationales, n°65, printemps 1991, p. 39-47. On renverra également à Roger Eatwell « The Holocaust Denial : a Study in Propaganda Technique », Neo-Fascism in Europe, Luciano Cheles, Ronnie ferguson, Michalina (éditeurs), Longman, 1991.  

73. Robert.Etienne@wanadoo.fr (R. Etienne), « Re: Le vrai visage fasciste du FN (Re: violences policieres a Nice le 25/05/97) », fr.soc.politique, 10 juillet 1997, Message-ID: <33c9e46e.13318983@news.wanadoo.fr>.  

74. C'est « Robert Etienne » lui-même qui donnait en septembre 1997, suite aux demandes répétées d'un des auteurs, la source de son « information ». Sur Rohling et les falsifications qu'il a commises sur le Talmud, voir Léon Poliakov, Histoire de l'antisémitisme, tome 2., l'âge de la science, Seuil, Points Histoire, 1981, p. 272-273. Edouard Drumont avait préfacé la première édition en français, en 1889, du pamphlet de Rohling. Voir Encyclopaedia Judaïca, Keter publishing house, Jerusalem, 1982, art. « Rohling ».  

75. Un publiciste inconnu, Theodore Newman Kaufman a publié à compte d'auteur, en 1941, un opuscule où il préconisait la stérilisation des Allemands. L'affaire Kaufman, son exploitation par Goebbels puis les néo-nazis et les négationnistes est traitée de façon complète par Wolfgang Benz, « Judenvernichtung aus Notwehr? Die Legenden um Theodore N. Kaufman », Vierteljahrshefte für Zeitgeschichte, vol. 29, oktober 1981, p. 615-630. On en trouvera une version augmentée et mise à jour dans Wolfgang Benz, Rechtsextremismus in der Bundesrepublik, Ficher Taschenbuch Verlag, 1992. On trouvera également un traitement de l'affaire Kaufman, au travers de sa reprise par « Robert Etienne », sur le web à l'adresse suivante: http://www.phdn.org/antisem/kaufman.html. Pierre Vidal-Naquet, bien que ne connaissant apparemment pas l'article de Benz, relevait, en 1982, l'utilisation de Theodore Kaufman par les négationnistes. Voir Pierre Vidal-Naquet, « Thèses sur le révisionnisme », dans les Actes du Colloque de l'École des Hautes Études en sciences sociales (1982), L'Allemagne nazie et le génocide juif, Le Seuil/Gallimard/EHESS, 1985, p. 503 et n. 50, p. 513. Ce texte a été repris dans une version complétée dans Pierre Vidal-Naquet, Les assassins de la mémoire, op. cit. C'est cette dernière version qu'on citera désormais. Elle est également disponible sur le web à l'adresse suivante: http://www.anti-rev.org/textes/VidalNaquet87b/
 

[ Sommaire de l'article  |  Négationnisme et réfutations  |  Toutes les rubriques ]


Ou Suis-Je? Aidez PHDN... Accueil PHDN... Copyright © Gilles Karmasyn 2001
Vos réactions
07/07/2001 -- mis à jour le 12/03/2007