Cliquez pour suivre le lien.

Un dictionnaire du génocide

L’Aktion T4


Lien vers ordre d'hitler

Aktion T4 (assassinat des handicapés) : La vision nazie du monde racialiste et sanitaire est aussi un projet. Elle est rapidement incarnée par un souci d’«améliorer la race», cachant à peine des préoccupations économiques: la prise en charge par la société de ceux que les nazis présentent comme des «vies ne valant pas la peine d’être vécues» présente à leurs yeux un coût injustifiable. La propagande nazie prépare longtemps la population à des mesures radicales qui sont prises discrètement voire secrètement sur l’ordre d’Hitler peu après le déclenchement de la guerre. À la suite des mesures de stérilisations forcées puis d’assassinat des nouveaux-nés handicapés, une opération prétendument d’«euthanasie», en réalité d’assassinat des handicapés et malades mentaux, désignée sous le nom de code d’«Aktion T4», car son administration se trouvait au 4 de la (rue) Tiergartenstrasse à Berlin (dans une villa spoliée à une famille juive), est déclenchée. Elle fera plus de soixante dix-mille victimes principalement allemandes et autrichiennes et fut suivie, après un prétendu arrêt officiel, par l’opération dite 14f13 qui consista principalement à assassiner les esclaves concentrationnaires jugés «inaptes au travail», qui fit plus de vingt-mille victimes. Une politique plus générale d’assassinat des handicapés et malades mentaux fut pratiquée à l’échelle européenne. Si, dans le cadre de l’Opération T4 proprement dit, plusieurs procédés furent employés (dont l’empoisonnement et la famine), elle fut le prétexte au développement des premières techniques de gazage aux fins d’assassinat: l’expertise développée à cette occasion fut utilisée pour la mise au point des camions à gaz et ses experts furent mis à la disposition de l’Opération Reinhard de meurtre de masse des Juifs du Gouvernement Général. Une autre opération d’assassinat de handicapés fait le lien avec le massacre des Juifs: à partir de la fin 1939 le Sonderkommando Lange est employé dans le Warthegau (partie de la Pologne annexée au Reich) pour le meurtre des «handicapés». C’est le même groupe qui mettra en place le centre de mise à mort par camions à gaz à Chelmno, fin 1941. Les assassinats de handicapés et de malades mentaux dans les territoires conquis furent aussi souvent effectués par fusillades. Au total, on estime qu’environ trois cent milles personnes furent assassinées par les nazis dans le cadre de toutes ces opérations. Tous ces crimes sont parfaitement documentés.

Développements :

Chapitre III («L’Euthanasie») de l’ouvrage de Eugen Kogon, Herrmann Langbein & Adalbert Rückerl, Les chambres à gaz secret d'Etat, Seuil, Points Histoire, 1987. Lire…

Les citations de documents nazis présentées par PHDN liant les opérations d’assassinats de handicapés ou de malades à l’extermination des Juifs. Lire... .

Documents :

Hitler ordonne l’assassinat des handicapés. Voir…

Gottfried Ewald proteste explicitement en 1940 contre l’assassinat des handicapés. Voir…

Le Dr. Erhard Wetzel propose , en octobre 1941, d’appliquer aux Juifs inaptes la «méthode de Brack», le responsable du programme T4 sous la responsabilité duquel avait été développé la technique d’assassinat par gazages. Lire…

Film d’un gazage expérimental par gaz d’échappements de handicapés à Moghilev (en Biélorussie), en septembre 1941 (à partir de la trentième seconde). À compléter par l’étude exhaustive de ce document sur Holocaust Controversies. Le film se trouve ici…

Fondamental :

En 2013, la Revue d’Histoire de la Shoah a publié un numéro entièrement consacré aux opérations T4 et 14f13. Tous les articles de ce numéro sont en ligne et en libre accès. Leur lecture est incontournable. Voir ce numéro.

Ce numéro avait été précédé en 2005 par un autre consacré aux aspects idéologiques, culturels et politiques, «Classer, penser, exclure. De l’eugénisme à l’hygiène raciale». Il propose une série d’études fondamentales pour comprendre comment l’Opération T4 et ses déclinaisons ont pu émerger comme potentialités avant d’être entreprises concrètement. Tous les articles de ce numéro sont en ligne et en libre accès. Voir ce numéro.

En 1997, déjà, la revue publait un numéro entièrement consacré au rôle des médecins dans les crimes nazis et au procès qui leur fut consacré, «1946-1996. Le procès des médecins à Nuremberg Éthique, responsabilité civique et crimes contre l'humanité». Procès, expérimentations médicales, assassinats des handicapés, liens avec le génocide, silences d’après guerre, questions d’éthique y sont abordés dans de nombreux articles. Voir ce numéro.

Liens :

L’extermination de malades et handicapés mentaux sous le régime national-socialiste. Synthèse complète, historiographiquement à jour, proposée par le projet «Violence de masse et Résistance» de Science-Po (ex «Encyclopaedia of Mass Violence») Suivre le lien…
    Bonne synthèse grand public, parue dans la revue Histomag’44 en 2010 (Hors Série no. 4 février-mars 2010). Suivre le lien…
Histoire de la Médecine et Éthique médicale est un site proposé par Benoît Massin, Docteur en Histoire des Sciences, présentant des supports de cours et bibliographies sur les détournements de la médecine par les régime totalitaires. On y trouve notamment une excellente section sur Histoire de la médecine sous le nazisme. Suivre le lien…
Excellents articles et documents en lien avec l’Aktion T4 sur Holocaust Controversies. Suivre le lien…
Documentation sur les assassinats des handicapés en Pologne par le Sonderkommando Lange en 1940/1941 sur Holocaust Controversies. Suivre le lien…
Restitution de qualité d’une conférence de Benoît Massin, De l’eugénisme à la Shoah, sur le site du Cercle d’étude de la déportation et de la Shoah. Suivre le lien…
André Trannoy, «La Suppression des existences superflue sous le IIIe Reich», Études, 1990-07. Suivre le lien…
Documentaire «T4, un médecin sous le nazisme», de Catherine Bernstein (2015, 55 min, diffusé le lundi 29 février 2016 à 22 h 25 sur France 3). Voir la vidéo…
Endstation Hadamar. Bergsträßer Opfer der NS-Rassenpolitik, Bensheim: Geschichtswerkstatt Geschwister Scholl, 2008. Cette documentation (en allemand) présente Hadamar, l’un des principaux centres de l’Aktion T4. Y figurent des documents et facsimilés ainsi qu’une longue bibliographie. Lire l’ouvrage…
Version en ligne de l’exposition «La guerre contre les "inférieurs"» de l’Hôpital Otto Wagner de Vienne (en anglais, mais existe en allemand). Propose de nombreux documents. Voir le site…
Section du site Nizkor consacrée à l’Aktion T4. Suivre le lien…

Bibliographie:

Une production considérable existe en allemand et en anglais, aussi ne présentons-nous ici que les ouvrages en français les plus importants et une sélection d’ouvrages dans d’autres langues.

[ un dictionnaire du génocide  |  Génocide & 2ème GM  |  Toutes les rubriques ]