Cliquez pour suivre le lien.

Réfutations en vidéos

Réfutations de quelques mensonges négationnistes par le vidéaste Abdouner

Copyright © Aboudner/PHDN 2015-2021
Reproduction interdite sauf autorisation de l’auteur

IntroductionLes réfutations d’AboudnerLes orifices d’introduction du Zyklon BDes problèmes insurmontables d’aération?Des poches de gaz entre les cadavres?Faurisson et les «fuites de gaz»Faurisson et le «risque d’explosion»

Introduction (par PHDN)

Au milieu des années 2010, le négationniste Vincent Reynouard déployait une activité compulsive de publication de vidéos négationnistes sur Youtube. Il y répétait toujours les mêmes «arguments», vidéo après vidéo. Les commentaires qui les accompagnaient étaient majoritairement l’expression d’un antisémitisme, d'une ignorance historique et d’une mauvaise foi débridées.

Certains commentateurs s’efforçaient de ramener un peu de logique et de raison dans ce cloaque. Parmi eux, un certain «Aboudner» (pseudonyme) qui semblait avoir été un temps convaincu par les discours négationnistes, mais qui, par rigueur et bonne foi s’en était radicalement éloigné. Pendant plusieurs mois, Aboudner (sans guillement dans la suite, mais il s’agit bien d’un pseudonyme), publiera des vidéos s’attachant à décortiquer et réfuter quelques «arguments» saillants de Reynouard et Faurisson. La virulence des réactions et la nature même du sujet ont finalement conduit Aboudner a cesser cette activité au bout de quelques temps et supprimer ses vidéos.

Nous en avions cependant sauvegardé certaines et lui avons récemment (2021) demandé s’il accepterait qu’elle soient remises en ligne. Il nous a accordé cette autorisation. L’approche pratiquée par Aboudner n’est pas celle choisie par PHDN, et la posture qu’il a choisi d’adopter (même s’il n’est évidemment pas dupe) — faire comme si Vincent Reynouard, auquel il donne longuement la parole, était de bonne foi — éloignée de nos convictions, mais le calme, la rigueur et la minutie avec laquelle Aboudner avance dans les manipulations et la mauvaise foi des négationnistes nous ont convaincu que ces vidéos avaient toute leur place ici. Précision: la mention par Aboudner du site de Vincent Reynouard «p.h.d.n.M» fait référence à un site aujourd’hui disparu, créé alors par Vincent Reynouard afin de tromper les internautes par rapport à notre propre travail (phdn, sans M final). Bien évidemment, Aboudner demeure seul auteur du contenu de ses vidéos, et si quelqu’erreur a pu s’y glisser ou si nous pouvons ne pas approuver tel ou tel point particulier, cela ne remet nullement en cause la qualité de sa démarche ni le mérite de son travail.

La présente section offre déjà des exemples spectaculaires de l’incompétence et de la malhonnêteté radicale de Vincent Reynouard (sur les aspects scientifiques, les aspects architecturaux, les aspects documentaires), et se trouve complétée avec pertinence par les vidéos de Aboudner.

Il faut enfin rappeler que l’obsession des négationnistes sur Auschwitz, voire sur un seul des lieux d’assassinat par gazages (il y en eut huit en tout… à Auschwitz-Birkenau), et sur les seuls aspects «techniques» est un procédé anti-historique destiné à taire non seulement l’histoire complexe d’Auschwitz-Birkenau, mais aussi l’histoire complexe de l’extermination des Juifs qui commence ailleurs et avant qu’à Auschwitz, notamment lors des opération mobiles de tueries à l’Est, y compris par camions à gaz, notamment à Chelmno ainsi que dans les centres de mise à mort de l’Opération Reinhard, ainsi que la très grande diversité des sources et traces de ces événements. Si Abdouner intervient ici sur des aspects techniques très spécifiques, ce n’est que le reflet du refus obstiné des négationnistes d’affronter l’énorme corpus documentaire illustrant l’extermination des Juifs ainsi que les récits (y compris contemporains par des témoins directs) comme ceux, parmi tant d’autres, de Szlama ber Winer en 1942 ou celui, spontané, du SS-Hauptsturmführer Heinrich May (de février 1945)


Les réfutations d’Aboudner

Les orifices d’introduction du Zyklon B (partie 1)Les orifices d’introduction du Zyklon B (partie 2)Les orifices d’introduction du Zyklon B (partie 3)Les orifices d’introduction du Zyklon B (postscriptum)Des problèmes insurmontables d’aération?Des poches de gaz entre les cadavres?Faurisson et les «fuites de gaz»Faurisson et le «risque d’explosion»

Les orifices d’introduction du Zyklon B

Cette réfutation en trois parties (et un post-scriptum) s’attache à un «argument massue» des négationnistes, introduit par Faurisson et répété ad nauseam depuis tant par lui-même que par Vincent Reynouard: le dispositif d’introduction du Zyklon B (le produit dont s’échappe l’acide cyanhydrique sous forme gazeuse) dans les chambres à gaz des crématoires II et III de Birkenau n’étant (selon les négationnistes…) pas visibles dans les ruines des crématoires (détruits par les nazis avant leur départ), ils n’auraient jamais existé, ce qui entraînerait (selon une logique à la fois pervertie et pitoyable) la non existence de l’extermination des Juifs par les nazis. Nous proposons depuis longtemps sur PHDN des éléments qui démontrent l’inanité de ces affirmations et de ces raisonnements.

Aboudner a toutefois pris un autre biais pour analyser et réfuter les «arguments» de Reynouard sur ce sujet et il démontre à la fois leur caractère frauduleux et l’extrême perversité de l’hypercritique négationniste. Compte tenu de la centralité de cet «argument» chez les négationnistes et des efforts de Vincent Reynouard pour évacuer les très nombreux éléments (documentaires, testimoniaux, matériels) qui attestent de l’existence des dispositifs d’introduction du Zyklon B, cette vidéo très longue est présentée en trois parties.

première partie (les orifices…)

deuxième partie (les orifices…)

troisième partie (les orifices…)

post-scriptum (les orifices…)


Des problèmes insurmontables d’aération?

L’une des caractéristiques constante du discours négationniste est à la fois de présenter chaque argument comme autonome, aussi spécifique soit-il, dans sa capacicité à réfuter totalement toute la réalité de l’extermination des Juifs, et simultanément de tenter obsessionellement de démontrer que chaque aspect de cette réalité est absolument impossible. Les négationnistes prétendront donc que toutes les étapes techniques d’un assassinat par gazage sont, chacune individuellement, une impossibilité radicale. Dans cette logique folle de négation radicale, l’un des arguments promus par Vincent Reynouard est celui d’une impossibilité d’aérer une certaine chambre à gaz à Birkenau avant que n’y pénètrent les Sonderkommandos (les esclaves juifs utilisés pour l’incinération des corps des victimes). Cette possibilité et cette réalité sont évidemment documentées, attestées et étudiées depuis des décennies. Aboudner fait ici justice des inepties à prétention scientifique de Vincent Reynouard.


Des poches de gaz entre les cadavres?

Dans la continuité de l’argument précédent (et de sa réfutation), Aboudner aborde un autre argument inepte de Reynouard: des quantités létales d’acide cyanhydrique seraient restées «coincées» entre les cadavres des victimes.


Faurisson et les «fuites de gaz»

Ici, Aboudner s’intéresse à l’un des arguments les plus éculés et les plus anciens promus par Robert Faurisson, qui consiste à comparer les exécutions par gazages aux États-Unis et les massacres par gazage à Auschwitz. Aboudner démontre que cette comparaison est inepte et que les conclusions que prétend en tirer Faurisson le sont en toute incompétence et en toute mauvaise foi.


Faurisson et le «risque d’explosion»

Ici, Aboudner traite d’un des mensonges faurissoniens les plus ineptes scientifiquement qu’il ait jamais proféré (et répété ad nauseam), celui d’un risque majeur d’explosion qu’aurait fait courir l’emploi de l’acide cyanhydrique. Nous réfutons nous-mêmes cette aberration scientifique ailleurs sur PHDN.


[ Bac à sable  |  Négationnisme et réfutations  |  Toutes les rubriques ]